Tribune/Désaccord au sommet de l’Etat:Un autre désordre est né!(A.Djibril)

CONFLIT AU SOMMET DE L’ETAT: entre A.Charles right ministre de la justice et le premier ministre Bernard.
Une preuve qui atteste que le gouvernement de la transition est en panne,il tâtonne,végète avec des divergences d’idées et de pensées,le tout couronné non seulement par des veilletés pour protéger des opportunités et intérêts mais aussi par un manque de solidarité gouvernementale.Cette dichotomie ne devrait pas avoir lieu,si la célèbre affirmation du désormais général était vraie »la justice sera la boussole »mais depuis peu nous avions constaté avec désappointement que le fossé qui se trouve entre le dire du général et son faire est immense.La justice doit exister positivement,dans ce pays plusieurs maires s’étaient transformés durant leur règne en petit rois,pensant qu’ils étaient intouchables »le roi soleil » dans certaines collectivités locales du pays .La plaie doit être touchée,la machine judiciaire doit etre aussi mise en  branle.Si la pauvreté à grandit dans ce pauvreté,sait que la corruption n »a pas été freinée par les décideurs.À mon avis,sur ce désaccord entre le P.M et son ministre,Si cette injonction n’a rien à avoir de régler un  compte à qui que ça soit,Je trouve très normal d’ailleurs c’est dans son rôle  d’intimer aux exécutifs communaux de leur gestion,ce n’est pas un crime mais plutôt quelque chose de sensée,juste que Charles s’inscrives dans l’optique d’en faire sa justice une boussole par les actes qui riment  avec l’affirmation du général.Un désaccord est né dans les arcanes du pouvoir,ce geste de Mr Charles est très salutaire mais Je reste abassourdi et stupéfait sur l’interpellation des subordonnés à la place des chefs,figurez vous,fut il le cas des DAF.La cacophonie règne en maître absolu.

Observateur

Leave A Reply

Your email address will not be published.