Mise en place de Guinée Business Forum : le secteur privé à la recherche d’un nouveau souffle !

Après les différentes crises qui ont secoué le secteur privé guinéen, le ministre de l’industrie, des petites et moyennes entreprises et de la promotion du secteur privé, a rencontré le mercredi 15 mars les acteurs de toutes organisations socioprofessionnelles du pays devant piloter la plateforme Guinée Business (GBS). Objectif, redynamiser le secteur privé afin qu’il soit plus compétitif et représentatif à l’échelle nationale et internationale.

Prenant la parole, le secrétaire général du département de l’industrie, Alsény Sylla, souligne : « Depuis 2014 le département de l’Industrie s’est inscrit dans une dynamique de dialogue entre le secteur public et celui du privé ». Avant d’ajouter ceci : « c’est dans ce cadre qu’au terme d’une mission que nous avons effectué grâce à l’appui de la Banque Mondiale (BM), nous avons réussi à mettre en place une coordination du Dialogue Public-Privé (DPP). Depuis, le ministère est à cheval pour mettre en place toutes les structures devant permettre à la Guinée d’avoir un dialogue entre l’administration et le secteur privé pour l’amélioration du climat des affaires, d’autre part, pour la mise en place des réformes économiques permettant au secteur privé qui est le moteur de la croissance en Guinée de bien jouer pleinement son rôle ».

A en croire, M. Sylla, qu’il aura deux branches au niveau de Guinée Business Forum. Une de l’administration et les institutions nationales et la seconde branche, les opérateurs du secteur privé. Pour lui, Guinée Business Forum sera une plateforme permettant au secteur public et privé de prendre des grandes décisions et de travailler ensemble.

Pour sa part, Le représentant résidant de la société financière internationale (SFI), Olivier Buyoya, a tout d’abord réaffirmé l’engagement de son institution à mettre en pratique cette initiative. Avant de martelé que son institution contribuera grandement pour favoriser le climat des affaires en travaillant avec le gouvernement ainsi que des partenaires pour accélérer les réformes afin de rendre la Guinée et son secteur privé compétitif et attractif.

Selon lui, «La Guinée est sur le bon chemin, le moment est venu d’accélérer et de donner l’impulsion pour que le secteur privé puisse prendre efficacement sa place dans le développement économique».

De son côté, le ministre Boubacar Barry, dira que Guinée Business Forum est une plateforme de concertation et de dialogue pour impulser une dynamique dans notre pays afin que le secteur privé puisse échanger et discuter les réformes indispensables pour l’amélioration du climat des affaires en Guinée.

«Cette plateforme est d’une importance capitale pour notre pays. Elle va représenter toutes les couches socioprofessionnelles tant du point de vue étatique que privé. C’est une plateforme d’échanges, de concertations, de propositions pour orienter les réformes que l’administration est appelée à prendre pour améliorer le climat des affaires», a-t-il expliqué.

De poursuivre : «l’administration ne peut être qu’un espace de régulation, d’orientation et de définition de politiques nationales. C’est pourquoi, les structures de réforme qui doivent soutenir le développement et l’épanouissement du secteur privé, doivent venir forcément du secteur privé».

La Guinée Business Forum sera paritaire par rapport à la représentativité du secteur public et celui du privé, a précisé Boubacar Barry avant d’affirmer que sa mission est d’aider le secteur privé à mieux s’organiser, à être plus performant pour générer de maximum de ressources pour lui-même et pour l’Etat guinéen.

Pour finir, le ministre de l’industrie, des petites et moyennes entreprises et de la promotion du secteur privé, Boubacar Barry, précise : « Aujourd’hui, vous savez toutes les organisations socioprofessionnelles qui sont représentées que ce soit l’ordre des médecins, l’ordre de géomètres, les associations des banques, Bref. Ça veut dire que tous les problèmes que nous rencontrons dans l’évolution des différents secteurs peuvent être pris en compte parce que les acteurs sont représentés au niveau de la plateforme ».

Leave A Reply

Your email address will not be published.